Comment lire le normand

coument lire lé normaund

Quelques principes de base

pouor quémenchi

h

Le h se prononce parfois très fortement, un peu comme le ch allemand ou le j espagnol, exemple :

  • héreng (hareng) se dit rhéran.

Parfois, le h ne se prononce pas., exemple :

  • hivé (hiver) se dit ivé.

qu

Dans l’ouest (sauf Val-de-Saire), qu et c devant e, é, eu, i et u se prononcent tch, exemple :

  • qui se prononce tchi

Ailleurs, qu se prononce k.

gu

Dans l’ouest, gu devant ai, é, er et i se prononce dj, exemple :

  • guette (regarde) se dit djèt’

Ailleurs, gu se prononce comme en français.

oun

oun se prononce comme un on allongé (ne pas dire « oune »!), exemple :

  • canchoun (chanson) se dit canchoooon

yin

yin se prononce in, i, ou comme un i nasalisé. Exemple :

  • byin (bien)

mm

En cas de double m, lire les deux séparément. Exemple :

  • dîmmaunche (dimanche) se dit din-manche

ei

ei se prononce é, parfois on entend même légèrement le i, exemple :

  • creire (croire)

e & é

La plupart des e sont muets, exemple :

  • belin (traduction fr) se dit b’lin

é se dit entre e et é.

aun

aun se prononce a-on, ain, ou an. Exemple :

  • allaunt (~santé)

ll

Spécifique à l’ouest, ll se prononce comme un L mouillé ou comme un y, exemple :

  • bllé (blé) se dit blyé ou byé

Dans l’Est, pour le même exemple, blé s’écrit et se dit blé ; pas de ll.

r

Le r entre deux voyelles est roulé dans l’Orne, et disparaît en Pays de Caux et parfois dans le Cotentin. Il est systématiquement remplacé par th à Jersey. Exemple :

  • luure (lire) – Ouest
  • li (lire) – Est
  • liéthe (lire) – Jersey

Continuer la découverte

quique seit dé d’pus

langue.normande@gmail.com

Les associations

suivez-nous

suivez-nous